Retour du cinéma #1

cinéma

J’adore aller au cinéma. Seule ou accompagnée, je pourrais passer mes journées dans les salles obscures. J’essaie d’y aller au moins deux fois par mois. Pour être honnête le plus souvent c’est une fois par semaine. J’ai donc décidé de faire une série d’article sur mon retour concernant les films que je vais voir.

Les Filles du Dr March, du roman aux grand écran

cinéma

Depuis très longtemps ma grand-mère me pousse à lire Les 4 filles du Dr March de Louisa May Alcott. Mon esprit de contradiction et moi n’avons jamais sauté le pas. Quand j’ai vu que Greta Gerwig, réalisatrice de Ladybird que j’avais adoré, se lancée dans une adaptation du roman, je me suis sentie obligée de lire le livre avant de voir le film. Comme bien souvent, je m’en suis voulue de ne pas l’avoir lu avant. J’ai dévoré ce roman, mais ça c’est une autre histoire.
Au final, j’appréhendais un peu d’être déçue par le film après la lecture mais je suis sortie du cinéma le sourire aux lèvres et du baume au coeur.

L’histoire

Les Filles du Dr March racontent la vie de Meg, Jo, Amy et Beth dans les années 1860 en Nouvelle Angleterre. Les 4 soeurs vivent seules avec leur mère, leur père étant parti se battre dans la guerre de Sécession. On suit l’évolution des 4 jeunes femmes pendant une dizaine d’année.
Le casting de ce film est tout simplement incroyable, Saoirse Ronan et Timothée Chalamet tiennent les rôles principaux accompagnés par Emma Watson, Meryl Streep, Laura Dern, Louis Garrel et bien d’autres encore.

Mon retour

Comme je l’ai dit précédemment, je suis ressortie de ce film avec du baume au coeur. Greta Gerwig est restée fidèle aux personnages du roman. Jo reste cette jeune femme qui se bat pour ses convictions, pour sa liberté et son indépendance jusqu’au bout. Les libertés prisent par la réalisatrice tiennent la route. Qu’on connaissent ou non le roman, ce film nous embarque dans la vie des Little Women.
Il est fort probable que je retourne le voir très prochainement…

Une Vie Cachée, un film à couper le souffle

cinéma

Petit dernier de Terrence Malick, Une Vie Cachée, sélectionné à Cannes en 2019 est un drame psychologique qui vous tiendra en haleine jusqu’à la fin. Le film dure presque 3h mais très honnêtement, il est tellement beau qu’on ne les voit pas passer !

L’histoire

L’histoire se déroule pendant le deuxième guerre mondiale en Autriche. Alors que la majorité des hommes partent servir les troupes d’Hitler, Franz Jägerstätter, paysan dans un petit village, refuse de se battre pour le Troisième Reich. En tant qu’objecteur de conscience il se retrouve donc enfermer et se doit de faire un choix entre ses croyances et sa vie auprès de sa famille.
Le film se base sur des faits réels. Franz Jägerstätter, a réellement existé, il a été béatifié en 2007 par le pape Benoit XVI, en sachant cela il est impossible de rester insensible à ce film grandiose.

Mon retour

Dans ce film, le scénario et l’histoire m’ont bouleversé, mais pas seulement. La photographie du film est à couper le souffle. Tourner en Italie, Allemagne et Autriche les paysages mis en avant par Terrence Malick représente une nature grandiose. Les acteurs, sont tout simplement bouleversant. Bref ce film m’a mis une belle claque.

1917, le cinéma au plus près des tranchées

cinéma

Avec 1917, Sam Mendes s’attaque au film de guerre. Et quelle réussite ! Un « faux » plan séquence de 2h. Un bijou qui nous plonge au plus près des hommes qui se sont battus dans les tranchées lors de la première guerre mondiale.

L’histoire

Ce film suit l’histoire de deux jeunes caporaux anglais Will Schofield et Tom Blake, sont chargé d’une mission. Ils doivent rejoindre la compagnie du frère de Blake pour les empêcher de lancer l’attaque contre les troupes allemandes. Pour cela, ils sont contraint de traverser le No Man’s Land ainsi que les lignes ennemis.

Mon retour

J’ai rarement été autant embarqué au cinéma qu’avec ce film. Le « faux » plan séquence nous place au plus près des soldats. La scène finale est d’une puissance incroyable. Pour réaliser cette prouesse technique le réalisateur et le directeur de la photographie ont travaillé main dans la main depuis la création des décors en miniatures jusqu’au tournage où rien n’a été laissé au hasard. De plus, les deux acteurs principaux sont exceptionnels et sont promis à un très bel avenir dans le cinéma britannique.
En conclusion, ce film est un bijou de part la mise en scène et l’histoire de ces deux jeunes soldats qui ont la vie de 1600 de leur compatriotes entre leurs mains.

Retrouver moi sur Instagram et Facebook.

Laisser un commentaire